Crédit renouvelable

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

Le crédit renouvelable (ex crédit revolving) est une formule de prêt à la consommation prévoyant la mise à disposition d’une somme d’argent permanente dans laquelle l’emprunteur peut piocher quand il le souhaite. Souvent associée à une carte de crédit ou de fidélité, cette réserve de trésorerie se reconstitue au fur et à mesure des remboursements.

À condition d'être solvable, tout le monde peut demander un crédit renouvelable à sa banque, celle-ci n'étant pas forcée de l'accorder.

Contrairement à un crédit affecté, le crédit renouvelable permet le libre usage des fonds alloués.

Crédit renouvelable : fonctionnement et taux

Fonctionnement du crédit renouvelable

Le crédit renouvelable reste un outil de trésorerie pratique puisqu’il permet de disposer d’une réserve d’argent immédiatement disponible sans avoir à fournir de justificatif à sa banque.

Le crédit renouvelable est une réserve d’argent mise à disposition de l’emprunteur après signature d’un contrat dont la durée est limitée à un an renouvelable (article L. 312-65 du Code de la consommation). Tous les 3 ans, le prêteur doit s’assurer de la solvabilité de son client.

Le montant de crédit accordé est plafonné en fonction de la capacité de remboursement du souscripteur. À son choix, l’emprunteur peut dépenser la somme qui lui est allouée en partie (par exemple pour faire face à une dépense imprévue) ou dans sa totalité (par exemple pour financer l’achat du bien ou d’un service).

Concrètement :

  • si la réserve n’est pas utilisée, aucun intérêt n’est dû ;
  • si l’emprunteur tire sur sa ligne de crédit, les intérêts sont calculés sur la fraction de crédit utilisée ;
  • au fil des remboursements, la somme allouée se reconstitue dans la limite du montant de l’enveloppe initiale ;
  • l’utilisateur peut piocher dans cette somme en permanence, sans demander d’autorisation à sa banque.

 

 

Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?

 

Taux du crédit renouvelable

Cette facilité financière n’est évidemment pas gratuite. Selon les chiffres de la Banque de France, le taux moyen d’un crédit renouvelable à l’été 2017 était de 5,58 % dans le canal bancaire et de 12,01 % lorsqu’il est souscrit dans un établissement de crédit spécialisé, soit une moyenne générale de 8,5 %. C’est beaucoup plus que les taux amortissables appliqués aux crédits affectés et aux prêts personnels.

Toutefois, malgré ce coût élevé, le crédit revolving constitue une alternative au découvert bancaire non autorisé pour lequel les agios facturés flirtent souvent avec le taux légal de l’usure.

Le taux d’un crédit revolving n’est pas fixe. Il varie chaque année ou chaque trimestre. En cas de révision du taux débiteur, le prêteur doit informer l'emprunteur au moins 3 mois avant la date effective de changement du taux. L'emprunteur dispose alors d'un délai de 30 jours pour accepter ou refuser cette révision. Dans cette dernière hypothèse, le crédit revolving s’interrompt. Les sommes encore dues sont remboursées de façon échelonnée.

Utilisation du crédit renouvelable

Pour utiliser la réserve d’argent mise à sa disposition, le prêteur a 2 possibilités :

  • demander un chèque ou un virement sur un compte bancaire ;
  • recourir à une carte spécifique adossée au crédit pour régler des achats ou retirer des espèces. Ces cartes peuvent être privatives ou acceptées par toutes les enseignes au même titre qu’une carte bancaire.

À partir du moment où la ligne de crédit est activée, un prélèvement est effectué sur son compte bancaire de l’emprunteur jusqu'à ce que la réserve soit intégralement reconstituée. Quelle que soit la fraction de crédit consommée, ce prélèvement est d’un montant minimal de 15 €. Cette mensualité sert à rembourser le capital emprunté et les intérêts du prêt.

La durée du crédit ne peut être supérieure à 36 mois pour les prêts inférieurs ou égaux à 3 000 € et à 60 mois pour ceux supérieurs à 3 000 €.

Crédit renouvelable : avantages et inconvénients

La facilité d'emploi et la souplesse d'utilisation du crédit revolving en font un produit utile pour gérer des besoins de trésorerie passagers. Pour l’optimiser, il est préférable d'effectuer un remboursement anticipé dès que possible, car de petites mensualités étalées sur de longues périodes font grimper le montant des intérêts dus.

Le risque lié au crédit revolving est que sa simplicité d’usage incite l’emprunteur à dépenser plus d’argent qu’il ne peut en rembourser, par exemple s’il est confronté à une baisse de revenus.

En cas d’incident l’emprunteur peut agir à l'amiable contre l'établissement de crédit ou aller en justice, le tribunal d'instance étant compétent pour tous les incidents liés à la consommation.

Télécharger le document Ooreka
Crédit conso

Crédit conso : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur les différents types de crédit
Télécharger mon guide