Crédit consommation : définition

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en décembre 2018

Sommaire

La réforme d'avril 2011 renforce la protection des consommateurs.

Le crédit consommation bénéficie d'une protection juridique

La loi Scrivener ainsi que la réforme Lagarde du crédit consommation, appliquée depuis le 1er mai 2011, vous protège :

  • Vous avez un délai de réflexion de 15 jours à partir de la date d'émission de l'offre.
  • Vous pouvez vous rétracter dans un délai de 14 jours après signature. Ce délai de rétractation était auparavant de 7 jours mais a été rallongé depuis la réforme.
  • La réforme prévoit également une meilleure lisibilité du contrat grâce à un encadré récapitulant les informations essentielles du crédit. Par exemple :
    • le type de crédit : affecté, revolving... ;
    • le montant total du crédit consommation ;
    • les frais liés aux contrats ;
    • la durée du contrat ;
    • le nombre, le montant et la périodicité des mensualités ;
    • le TEG (taux réel de votre emprunt) ;
    • en cas de crédit affecté : le bien auquel se rapporte le crédit.
  • Si vous choisissez un crédit affecté à l'achat d'un bien ou d'un service : en cas de non-conformité ou de non livraison du bien, le crédit s'arrête.

 

 

Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?

 

Conditions pour bénéficier de cette protection juridique

Pour être reconnu comme crédit à la consommation, et bénéficier de la protection juridique associée, le crédit doit répondre aux critères suivants :

  • Ne se rapportant pas à votre activité professionnelle (il s'agit de consommation, pas de l'achat d'une « machine pour un atelier »).
  • D'une durée supérieure ou égale à 3 mois.
  • D'un montant égal ou supérieur à 200 euros et inférieur ou égal à 75 000 euros. Auparavant, ce plafond était de 21 500 € mais a été revu à la hausse lors de la réforme du crédit consommation afin de renforcer la protection des emprunteurs.

Les autres cas :

Si votre crédit dépasse ces 75 000 €, il n'aura pas la définition juridique du crédit à la consommation, il n'en aura donc pas la protection.

En résumé :

  • Si le crédit consommation que l'on vous propose a un montant maximum de 75 000€, il y a des chances que ce soit un crédit juridiquement défini comme crédit à la consommation, et vous bénéficiez donc de la protection juridique.
  • Si le crédit est d'un montant supérieur à 75 000 €, ce n'est pas juridiquement un crédit à la consommation, vous ne bénéficiez donc pas de la protection juridique de la loi Scrivener. Ce n'est pas si grave, mais lisez bien les clauses du contrat :
    • Vérifiez le TEG (le taux réel de votre crédit).
    • Vérifiez les clauses de rétractation, de remboursement anticipé.
Crédit conso

Crédit conso : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur les différents types de crédit
Télécharger mon guide