Prêt étudiant

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2022

Sommaire

Le prêt étudiant est un crédit à la consommation destiné à financer des études supérieures. Il est distribué par la plupart des établissements financiers.

Dans certaines conditions, les prêts étudiants peuvent être garantis par l’État.

Attention toutefois, l’octroi et le montant du prêt sont conditionnés par plusieurs facteurs, notamment le type d'études sollicitées et leur durée. Le point dans cet article.

Qui peut profiter d’un prêt étudiant ?

Les prêts étudiant sont accessibles à l'ensemble des étudiants, sans conditions de ressources. Ils peuvent être remboursés de manière différée, par exemple après l’obtention du diplôme.

Certains critères doivent toutefois être remplis pour obtenir ce prêt :

  • Il faut être inscrit dans un établissement en vue de la préparation d'un concours ou d'un diplôme de l'enseignement supérieur français.
  • Le futur étudiant doit être âgé de moins de 28 ans lors de la souscription du prêt.
  • Le prêt est accessibles aux personnes de nationalité française, ou originaires d'un des États membres de l'U.E. ou de l'Espace Économique Européen. Attention, dans ces deux derniers cas, le demandeur doit justifier d'une résidence régulière ininterrompue en France depuis au moins 5 ans.

Prêt étudiant : comment le souscrire ?

Lorsqu'on souhaite souscrire un prêt étudiant, la première démarche consiste à déposer un dossier une demande de prêt auprès d’une des banques qui le propose.

Les sommes accordées et les délais de remboursement varient selon les établissements et les cas :

  • Le montant du prêt peut varier de 760 € à environ 45 000 € selon les banques.
  • La durée totale du crédit court entre 2 à 9  ans, parfois jusqu’à 12 ans pour les cursus très longs (médecine, etc).

Juridiquement, le prêt étudiant s’assimile à un crédit à la consommation. Il est donc soumis à la réglementation en vigueur pour ce type de crédit.

L’emprunteur doit notamment disposer de tous les éléments d'information préalables avant de la souscription :

  • taux annuel effectif global (TAEG), auquel le prêt devra être remboursé ;
  • échéancier de remboursement ;
  • modalités de remboursement anticipé, etc.

Après souscription du crédit, le demandeur dispose d’un délai de rétractation de 14 jours.

Quelle caution pour un prêt étudiant ?

Une caution est demandée par la majorité des banques dans le cas d’un prêt étudiant « classique ». Quelqu'un doit se porter garant du prêt, s'engageant à le rembourser à la place du demandeur si celui-ci n'était pas en mesure de le faire.

Toutefois, la caution n’est pas nécessaire dans le cas d’un prêt garanti par l’État :

  • Ces prêts sont distribués par certaines banques partenaires.
  • Parmi elles, on compte le Crédit Mutuel, la Société Générale, la Banque Populaire, le CIC et les Caisses d’Épargne du groupe BPCE (organe commun à la Banque Populaire et à la Caisse d'Épargne).

Prêt étudiant : quel remboursement ?

Les prêts garantis par l’Etat sont généralement remboursés en 6 ans après un différé de 2 ans. Leur montant moyen est de 8 300 €.

Il existe plusieurs manières de rembourser les fonds versés à un étudiant en une seule ou plusieurs fois :

  • D'abord, la franchise partielle. Pendant ses études, l’étudiant ne rembourse que les intérêts du prêt et d’éventuelles primes d’assurance invalidité-décès. Le remboursement du capital commence à la fin des études.
  • L'étudiant peut aussi choisir la franchise totale. Aucun remboursement n’a lieu durant la période d’étude, à l’exception d’éventuelles primes d’assurance. Le remboursement du capital comme des intérêts débute à la fin des études.

À noter : la franchise totale peut sembler alléchante, mais elle est moins intéressante d’un point de vue financier puisque les intérêts courent plus longtemps. Ils génèrent donc une charge de remboursement plus lourde.

Prêt étudiant  : souscription à taux zéro ?

Ce prêt peut intéresser les étudiants ayant besoin d'une somme d'argent inférieure ou égale à 1 000 €, pour couvrir une dépense ponctuelle liée à leurs études (voyage à l'étranger pour un stage, achat de matériel, etc) :

  • On parle de taux zéro parce que le taux d'intérêt est nul. L'étudiant ne rembourse que ce qu'il a emprunté.
  • Du coup, les sommes allouées ne peuvent excéder 1000 € et ne permettent donc pas à l'étudiant de financer la totalité de ses études. Cela peut toutefois donner un bon coup de pouce.
  • Les mensualités et la durée du prêt sont à déterminer avec la banque.

Pour approfondir le sujet :

Crédit conso

Crédit conso : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur les différents types de crédit
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider