Crédit renouvelable et remboursement différé

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2020

Sommaire

Le piège du remboursement différé n'est pas propre au crédit renouvelable car on le retrouve également dans le système des lissages de prêt.

Le principe est le suivant : on vous propose d'acheter maintenant et de rembourser plus tard, puis de re-consommer une fois tous vos achat remboursés.

Ce que l'on ne vous dit pas, c'est que vous allez commencer par payer les intérêts d'abord, et le capital ensuite.

Remboursement différé : où est le problème ?

Admettons que vous achetiez un ensemble hifi pour 500 € que vous remboursiez en 24 mois avec premières mensualités au bout de 3 mois :

  • il y a des chances pour que vous ne payiez que les intérêts pendant les 6 premiers mois, le capital venant ensuite ;
  • 3 mois plus 6 mois, cela fait 9 mois au cours desquels votre ensemble hifi perd de sa valeur : on peut raisonnablement avancer qu'il vaut la moitié de son prix d'achat sur le marché de l'occasion ;
  • or, si vous souhaitez le revendre au bout de 9 mois, vous en tirerez donc 250 €, mais étant donné que vous n'avez pas encore remboursé de capital à la société de crédit, vous lui devez toujours 500 € ;
  • vous voilà obligé de rajouter 250 € de votre poche pour solder ce prêt, et vous ne pouvez rien vous racheter avec le fruit de la vente.

D'accord, mais si je ne vends pas mon achat ? Le remboursement différé du capital pose également problème si :

  • on vous le vole votre bien : l’assurance ne rembourse pas votre matériel à hauteur de sa valeur d’achat ;
  • finalement vous découvrez que vous pouvez obtenir une meilleure offre globale auprès de votre banque en effectuant un rachat de crédit.

Vous êtes donc perdant au bout du compte.

Comment ne pas se faire avoir ?

Notons tout d'abord que l'intention des vendeurs et sociétés de crédit n'est pas de vous « avoir ». C’est juste que dès lors que vous différez vos premiers remboursements, il est logique que le prêteur récupère les intérêts du prêt, qu'il doit souvent lui-même rembourser à un autre établissement financier.

Effectivement, les sociétés de crédit empruntent souvent auprès de banques pour re-prêter en retour, elles doivent donc elles-aussi s’acquitter de leurs dus sous peine d’être pénalisées.

Ces offres de différé de paiement sont souvent présentes au sein d'une carte de fidélité donnant accès à un crédit revolving. Prudence donc :

  • En premier lieu, assurez-vous que vous ne payez pas votre achat avec un crédit revolving car ce genre de prêt est plus cher qu'un crédit affecté.
  • Si le discours est le suivant « et en plus, vous ne commencerez à rembourser qu'au bout de 3 mois si vous prenez la carte du magasin », refusez et préférez un crédit à la consommation affecté classique.

Pour évitez les pièges, suivez nos conseils :

Crédit conso

Crédit conso : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour faire les bons choix
  • Des conseils sur les différents types de crédit
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider